Auto-Moto

Fiat Chrysler: un PER solidement faible, suivant UBS.

Publié par  | 

Les analystes d’UBS ont revu le calcul de leur objectif de cours sur l’action Fiat Chrysler Automobiles (FCA) comme l’ont fait leurs collègues pour prendre en compte la scission de l’ancienne filiale Ferrari, qui fonctionne désormais seule à Wall Street. Le but du cours d’UBS sur FCA descend de 14 à 9 euros. Le conseil distant est toujours de mise.

L’action FCA n’a pas vraiment changé et demeure à 8,4 euros à la Bourse de Milan. Rappelons qu’elle a terminé vendredi dernier à 12,9 euros.

En fait, FCA a sectionné son ancienne filiale symbolique Ferrari en partageant les parts de celle-ci à ses actionnaires, à raison d’une action Ferrari pour 10 FCA. De ce fait, FCA ne dispose plus d’aucune action Ferrari, qu’UBS estime à 5 euros l’unité. Ce qui a provoqué la baisse de l’objectif sur FCA de 14 à 9 euros.

UBS ne sera pas surpris que la dé-consolidation de Ferrari diminue, en 2016, le résultat d’exploitation de FCA de 600 millions d’euros (- 12%) et le bénéfice par action 2016 de 0,23 euro (- 17%, soit désormais 1,09 euro par action). ‘De plus, FCA ne peut plus reposer son espoir sur un important actionnaire à ses bénéfices qui a quasiment été épargné par le bas du cycle automobile’, jugent les analystes.

Malgré le regard porté sur un bénéfice par action 2017 évalué à 1,70 euro, l’action FCA devrait montrer la croissance la plus importante de ses profits cette année-là et dévoile, toujours à horizon 2017, un PER alléchant d’à peine 5 fois.

Pourtant, raisonne UBS, « nous pensons que la faiblesse du multiple de capitalisation perdurera tant que FCA demeurera perçu comme le constructeur automobile le plus vulnérable au ralentissement du cycle automobile », juge UBS.

John

John. Un peu fou dans ma tête. Nous sommes souvent deux. J'ai dit quoi ? Bon stop les conneries, j'espère que mes articles vous plaisent !