Finance

Grèce : l’économie s’est détériorée au troisième trimestre

Publié par  | 

Le chiffre corrigé du PIB grec entre juillet et septembre a révèle une contraction de 0,9 %, au lieu des 0,5 % annoncés précédemment. L’ensemble des indicateurs sont au rouge, surtout le tourisme et la consommation.

Cela fait deux semaines, que la publication « rapide » de l’évolution du PIB grec pour le troisième trimestre avait étonné les observateurs. La chute annoncée, -0,5 % sur un trimestre, paraissait notamment faible face aux événements de ce trimestre. Il faut rappeler qu’un contrôle des capitaux a été établit le 28 juin avec une limitation des retraits de liquide aux guichets.

Les banques ont aussi été fermées pendant trois semaines et, pendant le mois de juillet, les transferts financiers entre la Grèce et le reste du monde ont été pratiquement arrêtés.

En clair, la crispation de la richesse grecque était certainement plus formulée. L’office des Statistiques grecques, Elstat, l’a, revu à la baisse « en prenant en compte des données inconnues au cours de la première estimation. » On est, cette fois, sur un chiffre proche des estimations des économistes (- 1 %). Le tableau de la situation économique du pays est, très inquiétant. Comme la croissance du second trimestre a aussi été revue à la baisse de 0,4 % à 0,3 %.

John

John. Un peu fou dans ma tête. Nous sommes souvent deux. J'ai dit quoi ? Bon stop les conneries, j'espère que mes articles vous plaisent !