Auto-Moto

Honda : livraison du premier modèle de son jet privé HondaJet

Publié par  | 

Honda, groupe japonais, plus connu dans le domaine des motos et des automobiles a fait l’annonce selon laquelle, il a procédé à la livraison du premier modèle de son petit avion d’affaires privé appelé HondaJet cette semaine. Pour cet avion, le constructeur a reçu une centaine de commandes surtout aux États-Unis.

« L’entrée dans le ciel de Honda a pris une autre dimension avec la première livraison, et nous espérons voir très bientôt de nombreux HondaJet dans les aéroports dans le monde », se réjouit le PDG de Honda Aircraft, Michimasa Fujino, dans un communiqué.

Il s’expliquait au cours d’une cérémonie dans l’usine d’assemblage circonscrite à Greensboro, en Caroline du Nord.

Le HondaJet a réalisé plus de 3.000 heures de vol de test dans plus de 70 lieux dans les États-Unis, et une tournée internationale avec de nombreuses étapes au Japon et en Europe.

Au début du mois, il lui avait été remis la certification dite « de type » de l’autorité américaine de l’aviation civile (FAA).

Honda Aircraft compte désormais accélérer l’accélération de la production à Greensboro où a été construit l’appareil. 

Le HondaJet, en partie conçu en matériau composite, dispose de caractéristiques meilleures que les appareils plus vieux des concurrents Embraer ou Cessna, et plus rapide, consomme moins de carburant offre un moteur qui nuit moins en matière de bruit et dispose d’un espace en cabine meilleur.

Commercialisé à 4,5 millions de dollars avec plus de 100 exemplaires commandés, ce petit avion est dédié aux entreprises ou riches particuliers pour des vols privés.

Honda vise dans un premier temps les marchés américain et européen, mais pas uniquement.

« Le potentiel sera en théorie très élevé en Asie aussi. En 2020, il pourrait dépasser celui de l’Europe et des États-Unis, et évidemment nous y songeons pour la suite », avait expliqué depuis de nombreux mois M. Fujino au cours d’une rencontre à Tokyo.

John

John. Un peu fou dans ma tête. Nous sommes souvent deux. J'ai dit quoi ? Bon stop les conneries, j'espère que mes articles vous plaisent !