Politique

Le ministre du logement et de l’intérieur promet de consulter les élus au préalable

Publié par  | 

Le gouvernement compte créer des centres pour accueillir les migrants. Mais cette ouverture se fera en accord avec les élus et cela ne mènera pas vers la mise en place de plusieurs campements comme a assuré Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse dans une lettre qu’ils sont adressé aux maires.

« Nous souhaitons que ces centres soient créés et que cela se fasse tranquillement » ont indiqué la ministre du logement et celui de l’intérieur dans une même et unique lettre envoyée à l’Association des petites villes de France mais ils insistent sur le fait qu’il faille trouver un accord avec les élus locaux.

« Ensuite, il faudra faire un premier inventaire des capacités éventuelles d’accueil. Les préfets vont discuter avec les maires » poursuit la lettre.

En fait, jeudi, l’Association des maires de France (AMF) avait souhaité que les migrants soient repartis sur les différents centres mais il faut avant tout que l’état puisse se concerter avec eux « .

Comme l’état veut détruire la « Jungle de Calais », l’État voudrait créer 9000 places dans les centres d’accueil et d’orientation en régions, ce qui fait réagir les élus de la droite.

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a surtout indiqué qu’il « n’allait pas être d’accord avec le fait d’être le but du gouvernement de qui veut répartir les migrants », car pour lui cela pourrait donner naissance à d’autres Calais en France.

« Grâce aux anciens CAO » on a pu voir que leurs fonctionnement se fait sans problèmes » poursuivent les ministres, qui contredisent l’idée de « dispersion et de création de mini-campements ».

Ce sont des centres qui ont été créés pour permettre à ces personnes de s’insérer dans la vie sociale de façon normale ».

« La France est capable de proposer des centres d’hébergement « , indiquent encore les ministres dans la lettre, et sans cela il ne serait pas possible de détruire la jungle de Calais « .

« Il faut absolument détruire la jungle de Calais et cela doit se faire dans un élan de solidarité nationale », indiquent les ministres. Les deux ministres avaient d’ailleurs adressé une autre lettre aux députés dans laquelle, ils demandent à ces élus de « pouvoir communiquer, sensibiliser et expliquer l’objectif visé aux autres députés de leurs localités » par rapport aux outrances des hommes politiques qui ont omis aux responsabilités qui leurs reviennent ».

John

John. Un peu fou dans ma tête. Nous sommes souvent deux. J'ai dit quoi ? Bon stop les conneries, j'espère que mes articles vous plaisent !