Education

Un recalé obtient par la suite son bac à cause d’un oubli de correction

Publié par  | 

Une professeure avait omis d’accorder une note dans une matière éliminatoire à un élève qui n’avait pas pu obtenir son diplôme. Désormais, le nouveau bachelier a pu obtenir son sésame après avoir effectué plusieurs tractations administratives.

Il s’agit d’un élève fréquentant, le lycée Jean-Moulin du Chestnay qui avait cru être recalé avoir son bac.

Ce dernier croyait avoir obtenu son diplôme vu ses notes, mais il a été surpris de voir que son nom n’était pas inscrit sur les listes des admis, depuis plusieurs semaines lors de la proclamation des résultats.

Ce fait est survenu suite à une faute administrative et humaine et c’est sa mère qui a tout fait pour qu’il puisse obtenir cette correction. Quand Aurelie Wolfinger, la mère a remarqué son fils faisait partie des recalés au bac, indique le Parisien. Elle a demandé son relevé de notes. Conséquence, il manquait une note, dite éliminatoire dans sa filière qui n’est autre que les arts appliqués.

Un oubli qui n’est pas sans conséquence

Pour pouvoir obtenir sa note, l’élève était obligé de composer un dossier pendant toute l’année. Ce dossier devait faire l’objet d’une note lors de l’examen. Ce dossier a bel et bien été rendu après et avoir été vérifié, la proviseure de l’école s’est rendue compte que la professeure d’arts appliqués avait simplement omis de le corriger et par la même occasion oublier de le noter, ce qui justifie le fait qu’il ait été recalé.

Après avoir reçu la demande de la proviseure, la professeur a corrigé son erreur et après avoir effectué différentes tractations administratives de plus, l’élève a pu obtenir son bac pro assortie d’une mention Assez Bien. « mon fils a été vraiment stressé par ces difficultés alors qu’il effectuait une évaluation à l’armée » précise sa mère au quotidien. « et quand on a pas le bac dans l’armée, l’obtention d’un grade supérieur est difficile a indiqué l’élève.

John

John. Un peu fou dans ma tête. Nous sommes souvent deux. J'ai dit quoi ? Bon stop les conneries, j'espère que mes articles vous plaisent !