Finance

Samsung et LG et la bataille des machines à laver

Publié par  | 

amIl semble que les machines à laver risquent de faire parler d’elle lors du prochain Consumer Electronic Show qui se tiendra en janvier à Las Vegas.

En fait au cours de la première rencontre de l’électronique, le salon FIA à Berlin un grand nombre de ces machines ont été détruites, à savoir celles de Samsung par LG.

Ce vendredi, une perquisition a été menée à Séoul au sein du siège de LG visé par une enquête sur le sabotage des produits de son concurrent. Les policiers ont mis la main sur des documents et des disques durs. La perquisition a été également menée dans l’usine de Changwon, dans le sud de la Corée du sud, d’après l’agence sud-coréenne Yonhap

Charnières enlevées

L’histoire dépasse l’entendement et cache bien d’autres choses, dans ce différend qui oppose les deux leaders de l’électronique. Pendant que l’IFA tient son cours, plusieurs dirigeants de LG ont décidé soudainement de faire une étude de marché » sur les machines à laver de leur concurrent dans les magasins à Berlin.

Une étude tellement profonde qu’ils vont être amenés à arracher brutalement les charnières de plusieurs machines Crystal Blue évaluées à 2700 dollars chacune dans deux magasins avant de prendre la fuite.
Le vendeur fait appel à la police

Joint par le vendeur, la police a entrepris une enquête avec des images de vidéo-surveillance à l’appui pour ensuite interpeller l’un des mis en cause qui n’est autre que Jo Seong-Jin, le président de la division électroménager de LG.

Celui-ci décide alors de racheter les quatre appareils et promet que leur destruction n’a pas été faite volontairement. Et d’indiquer que « Si nous voulions le faire, nous aurions utilisé des personnes qui n’auraient pas été identifiées », explique le groupe… avant d’ajouter « les machines à laver d’une certaine compagnie sont dotées de charnières plus fragiles que celles d’autres entreprises ».

Ce qui pousser Samsung a demander au parquet d’ouvrir une enquête contre Jo Seong-Jin et quatre autres cadres pour diffamation, atteinte aux biens et entrave à l’activité économique. Et LG n’a pas attendu de réagir en portant plainte contre des employés de Samsung, déclarant qu’ils auraient détruit les machines à laver à l’avance, selon Cnet.

Charlotte

Charlotte, originaire de Chine. Je fais mes études à Strasbourg, ville que j'adore, dans les sciences humaines. A bientôt :)